Pageliasse

Pageliasse

Le Saint Esprit dans l’Histoire du Salut

Le texte qu'on va lire a été l'argument d'une homélie prononcée à Brazzaville le quatrième dimanche de l'avent 2022 : "Le Saint Esprit te couvrira de son ombre."

 

Auteur de la Sainte Écriture, le Saint Esprit sait que beaucoup de gens ne lisent que les premières pages d'un livre. Il a donc mis l'essentiel dans les premiers mots.

 

"Au commencement Dieu créa le ciel et la terre. La terre était informe et vide et l'Esprit planait sur les eaux." Les eaux, c'est le monde matériel ; elles ne préexistent pas à la création : c'est dans son acte créateur que l'Esprit domine les eaux pour les pénétrer, les saisir et les sanctifier. Toute l'histoire du salut consiste en la ressaisie par l'Esprit de la création pervertie par le péché de l'homme.

 

Dans l'ancien testament, on note à quel moment l'Esprit s'empare de tel ou tel personnage, et ce sont ces gens qui entament la ressaisie du monde par l'Esprit. Un commencement se fait avec Abraham et il faut absolument que sa bénédiction passe les générations, que la loi donnée par Dieu à Moïse soit transmise et vécue jusqu'à ce que soit constitué un peuple saint capable de recevoir le Fils de Dieu.

 

Les bénédictions de l'ancien testament se font par l'imposition des mains qui symbolisent encore et toujours l'action de l'Esprit qui domine, pénètre et sanctifie les objets et les gens.

On arrive ainsi à ce moment sublime où l'Esprit prend Marie sous son ombre : Il la saisit, l'envahit, la sanctifie et fait germer en elle le Fils de Dieu.

 

Jésus lui-même bénit en imposant les mains :  c'est ainsi qu'Il bénit les enfants, par exemple, et spécialement ses disciples avant de retourner vers le Père. C’est cette bénédiction que les Apôtres transmettent par le baptême car en la donnant Jésus dit "De toutes les nations faites des disciples, baptisez-les au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit". Car l'Église a placé ce geste dans les sacrements. Au baptême l'Esprit s'empare du baptisé et le libère de l'auteur du péché ; à la confirmation Il renforce son emprise - c'est le sens de confirmer : renforcer. À l'ordination Il saisit le nouveau prêtre pour qu'il puisse lui-même transmettre l'Esprit et ses bénédictions.

 

À la messe le prêtre étend les mains au-dessus du pain et du vin : l'Esprit saisit les oblats et les transforme en Jésus lui-même ; "que ce même Esprit Saint..." dit alors le prêtre. Dans le sacrement de la réconciliation en donnant l'absolution il étend la main vers le pénitent en rappelant que le Père a envoyé l'Esprit Saint pour le pardon des péchés...

 

En un mot, l'Esprit Saint accompagne sans cesse l'Église et ses membres, dont Il fait des fils de Dieu.

 

Le Saint Esprit a-t-il un père

 

RETOUR à SPIRITUALITE



28/09/2023
4 Poster un commentaire
Ces blogs de Religion & Croyances pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 56 autres membres